Aux escargots de Saint BOISEAU !

C’est en pleine campagne que nous rencontrons Manuel Le Nouvel, ce jeune entrepreneur qui ne se destinait pas à devenir héliculteur. Et oui, c’est comme ça qu’on appelle les éleveurs d’escargots. Mais alors, comment lui est venue cette vocation ? « C’est un voyage qui m’a amené jusqu’à l’escargot. J’étais iconographe sur Paris et j’ai tout laissé tomber pour faire un tour du monde. Séduit par l’Asie, j’ai eu envie d’ouvrir un restaurant de gastronomie française spécialisé dans l’escargot ». L’idée était bonne mais Manuel a du réfléchir à une solution d’approvisionnement qui l’a amené  découvrir les méthodes d’élevage qui l’ont tout de suite passionné et orienté vers ce nouveau métier. « J’ai passé un bac agricole pour faciliter mon installation et réalisé plusieurs stages chez des producteurs d’escargots. J’ai cherché le terrain en parallèle et trouvé des terres agricoles à St Jean de Boiseau où la mairie cherchait à mettre en place un projet agricole ».

Escargots    Gros gris

De la décision aux parcs !

C’est donc en 2014, sur les 2,5 hectares de la commune que Manuel exploite 1 hectare pour l’élevage d’escargots. Il a d’abord construit des petits parcs de 250 à 300 m2² puis un grand parc de 1000 m2. Les premières années, il a rencontré quelques mésaventures avec les prédateurs (les rongeurs) qui apprécient, eux aussi, beaucoup les escargots. « L’année dernière j’ai eu 70 % de pertes avec les rongeurs ». Manuel a dû protéger ses parcs en les entourant avec des tôles qu’il enfonce dans le sol et prévoit d’installer également des pièges. L’escargot vit plutôt la nuit et aime se cacher pour se protéger de la lumière. En pleine journée vous les trouvez souvent sous les feuilles ou sous une pierre. Pour leur apporter la tranquillité dont ils ont besoin, Manuel a installé des planches dans les parcs. Ça a un double avantage, les escargots passent leur journée sous les planches à l’abri de la lumière et Manuel peut les déplacer sans problème d’un parc à un autre.  » Quand il pleut, l’escargot adore l’humidité, j’ai donc installé un système d’arrosage automatique qui fonctionne le soir. Comme ça, tout le monde est content, les escargots et la végétation » nous précise Manuel.

Et les escargots alors !

« Je ne fais pas encore ma reproduction. J’achète les naissains de la variété Gros Gris, à des producteurs d’Angers et de Normandie. Je récupère les naissains, juste après l’éclosion des oeufs, les escargots ont alors entre 2 et 5 jours ». C’est tout de même plus de 250 000 escargots dans le parc de 1000 m2²et 130 000 dans les petits parcs. Il faut les nourrir ces petites bête ! Et là, Manuel a la solution : il sème directement dans ses parcs du trèfle blanc nain, radis, chou et colza fourrager. Une fois tous les 2 ou 3 jours, il complète l’alimentation avec des farines composées de blé sans OGM, calcaire, soja, luzerne qu’il distribue le soir avant l’arrosage. Une fois la taille adulte atteinte, les escargots vont jeûner pendant 15 jours minimum. Ensuite Manuel créera les conditions climatiques propices à l’hibernation des escargots. Et oui, comme les ours, nos petites bêtes à cornes dorment tout l’hiver. « Toute ma production est vendue, uniquement sous forme de produits frais, en vente directe (marché, magasin sur l’exploitation et Les Fermiers du coin). Ce qui veut dire que je cuisine tout au long de l’année en fonction des besoins » nous explique Manuel.

L’histoire n’est pas finie !

Pour l’instant, Manuel est seul sur l’exploitation, enfin presque. Il se fait aider par de drôles de salariés : deux chèvres qui lui donnent un coup de main à entretenir le terrain. Il envisage aussi d’accueillir des poules qui auront pour mission de gratter la terre et manger les limaces. Plus sérieusement, il projette d’embaucher une personne pour développer la vente directe et l’aider à la cuisine. Pour Manuel, le plus dur est fait et il ne manque pas d’idées pour la suite. « J’aimerai développer le Petit Gris qui ouvre d’autres perspectives en cuisine et que l’on peut cuisiner avec la coquille »…on demande à voir !